Actualité Mondiale: Barack Obama devient le premier président noir des Etats-Unis

Posté par: Visiteursur 20-01-2009 19:39:04 1367 lectures Barack Obama est devenu mardi le premier président noir des Etats-Unis après avoir prêté serment lors de la traditionnelle cérémonie d'investiture à Washington sous les yeux émus d'une foule immense évaluée à plus de deux millions de personnes.

Sous les acclamations de ses partisans rassemblés à l'extérieur du Capitole à Washington, le 44e président a prêté serment de respecter la Constitution.


"Moi, Barack Hussein Obama, je jure solennellement de remplir fidèlement les fonctions de président des États-Unis, et, dans toute la mesure de mes moyens, de sauvegarder, protéger et défendre la Constitution des Etats-Unis", a-t-il déclaré.

Dans son discours d'investiture qu'il a prononcé immédiatement après, M. Obama a estimé que ses concitoyens avaient choisi "l'espoir plutôt que la peur" en le choisissant comme président.

L'Amérique est "prête à diriger" à nouveau les affaires du monde, a-t-il affirmé, sous les yeux de ses prédécesseurs, parmi lesquels le sortant George W. Bush dont le mandat de huit ans venait de prendre fin à midi (17H00 GMT).

Face à la menace du terrorisme, Barack Obama, a prévenu les extrémistes du monde entier qu'ils ne réussiraient pas à affaiblir les Etats-Unis qui "les vaincront".

Il a promis que les Etats-unis allaient "commencer à quitter l'Irak de façon responsable", près de cinq ans après l'invasion de ce pays sur ordre de M. Bush.

Il a proposé au monde musulman "une nouvelle approche, fondée sur l'intérêt et le respect mutuels".

A propos de la récession dans laquelle se débattent les Etats-Unis, M. Obama a estimé que l'économie américaine, "gravement affaiblie", avait été victime de "la cupidité et l'irresponsabilité de certains".

"Un pays ne peut prospérer longtemps en ne favorisant que les plus prospères", a-t-il lancé.

Prenant le contre-pied de la politique de l'administration sortante, il a assuré que les Etats-Unis travailleraient "sans relâche pour faire reculer le spectre du réchauffement de la planète".

Dès son investiture, M. Obama a reçu les félicitations des dirigeants du monde entier.

Le président français Nicolas Sarkozy lui a adressé ses "voeux de plein succès" et s'est déclaré "résolu à travailler main dans la main" avec les Etats-Unis pour "relever ensemble les immenses défis" du monde.

Le Premier ministre britannique Gordon Brown a salué "un nouveau chapitre dans l'histoire américaine comme dans l'histoire du monde".

afp.com