Economie: Phosphates: le développement de technologies, une nécessité

Posté par: Visiteursur 12-09-2013 20:12:37 884 lectures L'industrie des phosphates, à l'instar de nombreuses industries, connaît une évolution permanente, d'où la nécessité de développer des technologies et des procédés plus compétitifs et plus performants

C'est ce qu'a indiqué, jeudi à Skhirat, le PDG du groupe Office chérifien des phosphates (OCP), Mustapha Terrab, à l'ouverture des 1ères Assises nationales de la recherche et développement autour des phosphates.


Ces assises, organisées sous le Haut patronage de SM. le Roi Mohammed VI et ouvertes jeudi en présence du Chef du gouvernement et de plusieurs ministres, ambitionnent de donner une nouvelle dynamique à la recherche scientifique et technique nationale autour des phosphates et de faire de la recherche en la matière une référence mondiale.

Dans une allocution prononcée à cette occasion, M. Terrab a souligné que "les défis à relever en termes d'exploitation minière, de procédés chimiques et de transport, sont de plus en plus nombreux et importants. Par conséquent, des efforts considérables doivent être fournis en matière de R&D et d'innovation afin de préserver les ressources naturelles, optimiser leur exploitation et s'adapter aux normes internationales en matière de développement durable".

Il a, également, rappelé les partenariats stratégiques que le ministère de l'Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres (ESRSFC) a noués avec des établissements de recherche et d'autres partenaires nationaux et étrangers, au cours des deux dernières décennies.

Ces partenariats stratégiques visent "à structurer et à promouvoir la recherche scientifique, le développement technologique et l'innovation au niveau national, pour leur permettre de jouer pleinement leur rôle de levier de développement socioéconomique du pays et de son intégration dans la société du savoir", a précisé M. Terrab.

De son côté, le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, qui s'est félicité de l'organisation de ces premières Assises de la R&D, a exprimé le souhait de voir cette initiative se couronner par une continuité de conférences et de réunions dans d'autres secteurs vitaux pour l'économie nationale.

Objectif : partage du savoir

Il a également appelé à encourager davantage la recherche scientifique à travers la mobilisation de fonds décents et de bonnes conditions, susceptibles de faire réussir les actions tracées.

La première édition de ces Assises nationales constitue une occasion pour faire le point sur les travaux de recherche menés et les thématiques traitées, au niveau national par les laboratoires et centres de recherche dans la R&D en relation avec le phosphate.

Elle se propose également de constituer des réseaux de chercheurs sur les phosphates dans un objectif de partage du savoir, de synergie et de mutualisation des moyens à même de mettre en place les ressources et le cadre de partenariat adéquats entre les différentes parties prenantes pour atteindre les objectifs et les recommandations qui découleront de ces assises.

Quelques 500 personnes représentant, notamment, la communauté scientifique nationale et la diaspora marocaine, assistent à cet événement de deux jours et participent à des conférences plénières et des ateliers techniques dédiés à la recherche appliquée au secteur des phosphates.

Des ateliers animés par d'éminents chercheurs marocains et des responsables de la R&D au sein du groupe OCP, déboucheront sur un plan d'action pour la mise en place des premiers jalons du partenariat entre l'OCP et le ministère de l'ESRSFC.

Un des leaders mondiaux sur le marché du phosphate et de ses produits dérivés, et première entreprise industrielle du Maroc, actif sur les cinq continents, l'OCP développe en permanence ses capacités d'adaptation, de flexibilité et d'anticipation pour pouvoir répondre aux exigences de plus en plus fortes des clients dans un marché très concurrentiel.

La R&D intervient en effet sur toute la chaîne de valeur de l’industrie des phosphates. Ainsi, elle est présente au niveau de la géologie, l’extraction, le traitement et l’enrichissement du minerai, la valorisation chimique en acide phosphorique, engrais et autre composées phosphorés ainsi qu’au niveau de la recherche agronomique et la fertilisation. Par ailleurs, l’eau, l’énergie et l’environnement constituent, également, des préoccupations de la R&D.

Organisées par le ministère de ESRSFC et l'OCP, ces premières assises autour du phosphate traduisent l'engagement des deux parties en faveur de la promotion et de l'essaimage au Maroc d'une R&D confrme aux normes internationales.

MAP