Actualité Mondiale: M. Azoulay: les perspectives de l'économie marocaine font la différence à Davos

Posté par: Visiteursur 01-02-2009 13:45:30 1869 lectures Le Conseiller de SM le Roi, M. André Azoulay, a affirmé, samedi à Davos, que le Maroc offre aux plans économique et en matière d'investissement, une visibilité, une cohérence et une croissance, qui se consolide dans un contexte régional et international difficile.

Dans une déclaration à la MAP, M. Azoulay, qui prend part à la 39-ème réunion du Forum économique mondial de Davos, a souligné que la forte participation du Maroc à ce rendez-vous mondial vise à expliquer les performances réalisées par l'économie du Royaume et les opportunités d'investissements qu'elle offre.


Dans un contexte o√Ļ la communaut√© internationale s'interroge √† la fois sur l'ampleur de la crise financi√®re et √©conomique mondiale actuelle et sur les perspectives d'un rebond √©ventuel, la forte participation du Maroc au Forum √©conomique mondial de Davos, a-t-il dit, donne la possibilit√© au Royaume de pr√©senter et d'expliquer ce qu'une √©conomie √©mergente peut offrir comme possibilit√© de rebond.

Il a expliqué que la situation macro-économique du Maroc et les perspectives d'investissements que le Royaume offre ont fait l'objet de nombreux débats et intéressé les participants, notamment à l'atelier consacré à la situation économique du Maroc, organisé vendredi dans le cadre de ce forum avec la participation, outre M. Azoulay, des ministres de l'Economie et des Finances, M. Salaheddine Mezouar, de l'Agriculture et de la Pêche maritime, M. Aziz Akhannouch et du Tourisme et de l'Artisanat, M. Mohamed Boussaid.

D'autant, a-t-il fait remarquer, que tout autour du Maroc on ne parle que de récession et d'opacité et sont rares les pays qui offrent des perspectives de croissance de l'ordre de 5 pc pour l'année 2009.

Dans ce contexte, s'est-t-il félicité, le Maroc offre une visibilité, une cohérence et plus de croissance, qui demeure largement positive.

M. Azoulay a indiqué, d'autre part, que la participation du Maroc à cette 39 édition de la réunion du Forum de Davos a été fortement marquée par la signature entre le gouvernement marocain et le consortium bahreini "Ithmaar development" d'une déclaration d'entente pour la réalisation à Essaouira d'un grand resort de santé et de bien-être pour un investissement de 1,8 milliard de dollars.

Il s'est f√©licit√© de ce grand projet qui est, a-t-il dit, porteur de perspectives d'investissement d'une autre g√©n√©ration, soulignant qu'il s'agit l√† d'une r√©alisation qui t√©moigne de la cr√©dibilit√© et de la confiance dont le Maroc b√©n√©ficie dans une conjoncture domin√©e plut√īt par l'incertitude.

A la question de savoir si l'actuelle r√©union de Davos pourrait d√©boucher sur des contours d'un nouvel ordre √©conomique mondial, le Conseiller de SM le Roi a indiqu√© que les participants se sont plut√īt livr√©s √† une analyse profonde de l'impact de la crise financi√®re et √©conomique mondiale.

Outre l'atelier sur le Maroc, M. Azoulay a particip√© √† une session consacr√©e √† l'Afrique et √† l'√©mergence du potentiel que le continent peut offrir dans un contexte mondial difficile. Il a aussi anim√©, aux c√īt√©s de repr√©sentants de la France, un d√©bat sur l'Union de la M√©diterran√©e pour une halte d'√©tape sur l'√©volution de ce processus et les perspectives de sa relance.

La 39ème réunion annuelle du Forum économique mondial de Davos, consacrée à l'examen de l'après crise financière et économique et aux menaces liées au changement climatique, s'est ouverte mercredi dans la station de montagne suisse, en présence de 2500 participants venus de 96 pays, à savoir une quarantaine de chefs d'Etat ou de gouvernement, le secrétaire général de l'ONU, des représentants de banques centrales et des dirigeants d'entreprises.

Menara