Actualité Agadir et région: Agadir : Première destination balnéaire

Posté par: Visiteursur 14-06-2007 20:29:17 1250 lectures Mise en route du développement régional du tourisme

Le tourisme se porte bien à Agadir, les chiffres sont là pour le prouver ; mais il se portera très bien durant les mois et les années à venir. La preuve : la mise en route du Plan de développement régional du tourisme (PDRT). D’ailleurs, le wali de la région Souss Massa-Draâ, en sa qualité de président du Comité de pilotage, a présidé le vendredi 8 juin, la première réunion dudit comité en présence des présidents de la région, du conseil préfectoral, de la commune, du Conseil régional du tourisme, des représentants de la SONABA, du ministère du Tourisme et d’autres services extérieurs concernés par le tourisme.


Ce Comité de pilotage a pour rôles de doter Agadir de tous les attributs d’une destination balnéaire nouvelle génération, de réfléchir à une nouvelle politique de la ville (corniche, voie de contournement, marina, identité visuelle, politiques culturelle et artistique, ….) et une politique d’offre régulée, nouvelles cibles à capter, promotion auprès de nouveaux marchés... Le comité a, par ailleurs, pour autres rôles d’attirer l’attention des responsables sur les calendriers, les impératifs de cohérence stratégique et les dérives éventuellement constatées au niveau du PDRT et aider à la prise des décisions concernant les projets de la ville.


Rappelons que le PDRT d’Agadir a été signé dernièrement sous la présidence effective du Premier ministre et il a pour objectifs d’atteindre en 2015, 12.000.000 nuitées et 1.500.000 arrivées dans les hôtels classés, ainsi qu’un taux d’occupation de 70%, environ 60.000 lits, soit une capacité additionnelle de 33.000 lits. Ces données vont engendrer la création de 80.000 emplois directs et indirects et un investissement global de l’ordre de 37,6 milliards de dirhams. Un financement public sérieux est donc mobilisé à partir de cette année jusqu’à 2015, et sera affecté aux chantiers du PDRT. Ces chantiers sont déjà lancés et les délais seront, d’après les membres de ce Comité de pilotage, respectés.

En effet, les travaux concernant le projet Taghazout avancent en respectant les délais. Les terrassements du 1er golf ont commencé et le 1er hôtel sera ouvert comme prévu en 2009. Concernant le développement d’un "resort balnéaire" à Aghroud et un autre " resort d’hébergement et d’équipement d’animation " à Tamaounza, le programme d’aménagement est défini. Concernant le PATI, un programme de 5 milliards de DH est arrêté pour construire et équiper une maison d’hôtes , aménager deux circuits de randonnées, cinq aires de repos, quatre gîtes en plus de l’aménagement de la grotte Win Timdouine. S’agissant du repositionnement et la mise à niveau des hôtels dits de 2ème ligne, il est à rappeler que la Sonaba se porte volontaire pour être le mandataire auprès du ministère du Tourisme pour la conduite et la finalisation de l’étude concernant ce projet.

Le gros morceau du PDRT d’Agadir reste la création de 5 unités hôtelières en front de mer et la finalisation de la corniche d’Agadir. Le 1er hôtel est le Royal Palm Beach qui sera ouvert durant cet été et aura une capacité de 650 lits. D’ailleurs, cet hôtel est un projet qui était pour longtemps en arrêt de chantier jusqu’en octobre 2004 lorsque les autorités locales se sont consacrées avec la direction des Domaines pour le reprendre et le vendre à une société filiale de la Royal Air Maroc pour être achevé. Deux autres hôtels sont en construction : le Robinson (avec une capacité de 700 lits) et le Sofitel Thalassa (avec une capacité de 420 lits). L’autre grand projet de la ville est la corniche d’Agadir.

Ce projet, qui va lier le front de mer et la zone balnéaire et dont les grands travaux seront achevés dans un mois et " les visiteurs peuvent marcher là-dessus " d’après le président de la Commune urbaine d’Agadir, s’étale sur une distance d’environ 6 km. Le montant global de l’investissement est d’environ 200.000.000 DH. Il est signaler que le Comité de pilotage du PDRT s’est mis d’accord pour valider en juillet les chantiers prioritaires et les orientations générales en matière de tourisme.

Ressources autonomes

Le président du conseil de la région de Souss-Massa-Drâa, Aziz Akhenouch, a indiqué que les ressources autonomes représenteront quelque 60 % (près de 62 millions de dirhams) du budget du conseil au titre de l’année 2008. M. Akhenouch a précisé que les projets à réaliser dans le cadre de ce budget seront essentiellement ceux de proximité en plus du renforcement de ceux lancés en 2005 et dont la réalisation s’inscrit dans le cadre de la mise en oeuvre des recommandations d’une étude réalisée par le bureau international "Makenzi" sur la stratégie de développement économique au niveau de la région.

Les projets de renforcement des infrastructures bénéficieront d’un financement de 27 millions de dirhams, alors que 23 millions seront investis dans des projets économiques dans les secteurs agricole, touristique, et ressources hydrauliques, a-t-il ajouté. Il a également souligné qu’une enveloppe de deux millions de dirhams sera consacrée au soutien des activités générant des revenus et 500.000 DH à "la Fondation Souss-Massa-Drâa de l’Initiative", un organisme de crédit sans intérêt, qui financera les petits projets avec des crédits complémentaires.

Source : Le Matin