Actualité Mondiale: Le Maroc condamne devant le CS de l'ONU toute action visant à altérer le cachet authentique d'Al Qods Asharif

Post√© par: Visiteursur 22-01-2011 00:19:36 1152 lectures Le Maroc a condamn√©, mercredi √† New York, toute action visant √† alt√©rer le cachet authentique d'Al Qods Asharif et rejet√© avec force la politique ill√©gale de Juda√Įsation de la ville sainte.

Le Maroc, dont le Souverain pr√©side le Comit√© Al Qods, fait part de sa profonde pr√©occupation et exprime sa condamnation de toutes les d√©cisions et actions d'Isra√ęl visant √† modifier le statut juridique international de cette ville sainte", a affirm√© le repr√©sentant permanent du Royaume aupr√®s de l'ONU, Mohamed Loulichki.


Le Maroc r√©it√®re son appel √† la communaut√© internationale pour assumer ses responsabilit√©s en obligeant Isra√ęl √† mettre fin √† ses pratiques unilat√©rales, a ajout√© l'ambassadeur devant le Conseil de s√©curit√© lors de son d√©bat mensuel sur la question du Proche-Orient.

L'ambassadeur a cit√©, √† cet √©gard, la r√©cente destruction par Isra√ęl d'un h√ītel historique pour construire 22 logements au centre de la ville. Il a aussi not√© qu'Isra√ęl a annonc√© la construction de 1.400 logements suppl√©mentaires au profit des colons dans la partie Sud d'Al Qods.

Tout en dénonçant avec force la poursuite de sa politique accélérée de peuplement, l'ambassadeur à mis en garde contre les plans israéliens visant à vider Al Qods de ses habitants palestiniens à travers des opérations d'expulsion forcée, de démolition de leurs maisons et de la suppression de leurs droits de résidence et ce en violation flagrante du droit international et du droit international humanitaire, des résolutions pertinentes du Conseil et de la feuille de route.

De même, il s'est élevé contre les décisions provocatrices de l'Etat hébreu portant atteinte aux sentiments des fidèles en ciblant les lieux sacrés musulmans, une politique, maintes fois, désavouée, a-t-il dit, par la Communauté internationale car alimentant les risques d'extrémismes.
MAPF