Economie: Aéronautique : Le Maroc passe à la vitesse supérieure

Posté par: Visiteursur 11-09-2013 20:05:36 770 lectures Fort d’une image de destination de choix auprès des opérateurs aéronautiques dans le monde, le Maroc semble avoir pris de grands pas sur la voie du développement de cette industrie à fort potentiel.

A coup sûr, le Royaume a su développer au cours de ces dernières années une plateforme aéronautique et spatiale de qualité, dans des conditions de compétitivité internationale.


Force est de constater que c’est grâce aux diverses initiatives royales, dont l’inauguration mercredi à Nouaceur par SM le Roi Mohammed VI de l’Institut Spécialisé des Métiers de l’Aéronautique et la Logistique Aéroportuaire (ISMALA), que ce secteur a passé, au fil des dernières années, à la vitesse supérieure permettant au Maroc de s’affirmer, désormais, comme la destination de choix des leaders de l’industrie aéronautique à l’échelle internationale.

Compte-tenu de la restructuration profonde que connaît le secteur aéronautique à l'échelle internationale, cette industrie, en plein essor au Maroc, représente une opportunité majeure, d’autant plus que le Royaume focalise ses efforts de relance industrielle sur les filières pour lesquelles le pays possède des avantages compétitifs clairs et exploitables, à travers des programmes de développement dédiés.

En effet, le secteur, en très forte croissance dans le monde, avec des carnets de commande de près d'un millier d'avions pour les cinq prochaines années et une croissance soutenue de 5% sur 20 ans, doit faire face à une refonte complète de sa carte industrielle avec l'arrivée de concurrents dits "low-cost", l'exercice d'une forte pression sur les prix et des changements technologiques majeurs.

La bataille pour conquérir de nouveaux marchés, notamment dans les pays émergents, oblige les sociétés sous-traitantes à être plus compétitives tout en répondant aux exigences de sécurité et en préservant la haute qualité des pièces fabriquées. La recherche constante de niches de compétitivité est ainsi devenue une condition de survie pour toute la chaîne de valeur aéronautique. Concrètement, la base aéronautique marocaine, considérée aujourd'hui comme étant la supply chain la plus compétitive dans le prolongement naturel de l'Europe, est crédibilisée par la présence de plus de 100 opérateurs de référence internationale dont EADS, Boeing, Snecma, Aircelle, Creuzet, Daher, Souriau, Labinal, Zodiac, Teuchos, Casablanca Aéronautique, Le Piston Français.

Le chiffre d’affaires des entreprises aéronautiques installées au Maroc est estimé à 8 milliards de dirhams au titre de l’exercice 2011, selon l’Agence marocaine de développement des investissements (AMDI).

Afin de faire du secteur aéronautique et spatial un véritable pôle d'attractivité des investissements, le Royaume a décidé d'accompagner son développement par la mise en place de mesures concrètes permettant au pays de s'ériger en véritable plateforme pour des métiers cibles.

Ces mesures sont notamment relatives au développement d’une Offre Maroc pour les investisseurs du secteur aéronautique, à la mise en place d’un programme de formation adapté au secteur et l’établissement de plateformes industrielles intégrées dédiées.

Le potentiel estimé de ces mesures se chiffre à environ 4 milliards de Dirhams de produit intérieur brut (PIB) additionnels et se traduirait par la création d'environ 15.000 nouveaux emplois directs à l’horizon 2015.

En clair, la base aéronautique dans le Royaume va connaître, dans les prochaines années, une nouvelle phase dans son développement avec l’arrivée de nouveaux métiers ainsi que l’intégration davantage de technologies et de valeur ajoutée.

MAP